Ecole Nationale supérieure de sciences politiques

Messagerie |English | عربـي

ABDEM



En 2013, l’Union européenne (UE) a approuvé le financement, pendant une durée de trois ans environ et dans le cadre de son programme Tempus, un projet porté développé par un consortium de d’universités partenaires dont le chef de file est le coordinateur général est l’Université de La Rioja, Espagne et l’Université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif 2 (Algérie) est la coordinatrice du projet pour le Maghreb. Le projet est intitulé « Approche basée sur les droits dans l’enseignement supérieur au Maghreb » (ABDEM) et il s’inscrit pleinement dans la portée philosophie du programme Tempus, qui « soutient la modernisation des systèmes d’enseignement supérieur des pays partenaires des Balkans occidentaux, de l’Europe orientale, de l’Asie centrale et de la Méditerranée. » (Source : site Internet de Tempus). Le numéro du projet est 544664-TEMPUS-1-2013-1-ES-TEMPUS-JPCR.

Le but d’ABDEM est «de soutenir et d’accompagner l’enseignement supérieur au Maghreb dans l’intégration de l’approche basée sur les droits de l’homme, en conformité avec les dispositions de la deuxième phase du Programme mondial pour l’éducation aux droits de l’homme des Nations Unies». L’ABDH dans l’enseignement supérieur vise à instaurer les principes fondamentaux sous-jacents aux droits de l’homme, telles que l’égalité et le respect, dans le tissu développement de leur propre système d’enseignement supérieur et de ses institutions, en particulier à travers leurs les procédures et les politiques afin d’encourager au et le respect pour chaque membre de la communauté universitaire, et veiller à ce que les élèves étudiants apprennent aussi ces principes de base. Par ailleurs, Ainsi c’est constaté ces notions sont défendus par le au Programme mondial des Nations Unies mentionné ci-dessus, qui considère l’éducation aux droits de l’homme dans l’enseignement supérieur comme un processus qui inclut «les droits de l’homme par l’éducation» pour veiller à ce que tous les composants et processus d’apprentissage, y compris les programmes d’étude, le matériel, les méthodes et la formation conduisent à l’apprentissage des droits de l’homme; et «les droits de l’homme dans l’éducation» pour assurer que les droits humains de toutes les parties prenantes sont respectés, et l’exercice de ces droits, dans le système d’enseignement supérieur est accompli .

Pour atteindre cet objectif, tous les membres du consortium affirment incontestablement la valeur des droits de l’homme pour permettre à chaque personne de vivre avec dignité et de développer leur plein potentiel. Ils comprennent que les droits de l’homme définissent le «droit minimum à être consacré à une personne vivant sa vie avec l’estime de soi et le respect qu’il mérite, et que l’enseignement supérieur joue un rôle essentiel en fournissant à transmettre aux gens les connaissances et les compétences nécessaires pour faire respecter ces droits. Pour cette raison, les institutions d’enseignement supérieur doivent être un modèle de défense des principes fondamentaux des droits de l’homme».

Le but principal de la phase 2 du Projet ABDEM est la rédaction d’un curriculum de formation à l’ABDH basée sur la planification et l’évaluation par compétences et APS, tout en l’adaptant au contexte et aux besoins de pays bénéficiaires.

Le consortium ABDEM est composé de douze universités: l’Université de La Rioja, leader du projet, ainsi que l’Université de Bergame, l’Université de Westminster, l’Université de Saragosse, l’Université d’Estrémadure, l’Université de La Corogne, l’Université Mohamed V Soussi, l’Université Hassan 2 Mohammedia-Casablanca, l’Université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif 2 (Coordinateurs pour le Maghreb), l’École Nationale Supérieure de Sciences Politiques d’Alger, l’Institut National du Travail et des Études Sociales de l’Université de Carthage et l’Institut de Presse et de Sciences de l’Information de l’Université de la Manouba de Tunis.

L’approche basée sur les droits de l’homme

L’approche basée sur les droits de l’homme, très récente dans presque tous les pays, introduira un progrès significatif dans l’institution universitaire.

Les titulaires de droits et devoirs

Cette approche est un outil spécialement pratique et nécessaire pour la réalisation des objectifs du Programme mondial d’éducation dans le domaine des droits de l’homme des Nations unies, dont le but est de favoriser aussi bien l’éducation à travers les droits de l’homme qu’à garantir les droits de l’homme dans les systèmes éducatifs.

  • Son principal objectif est la réalisation des droits de l’homme.
  • Cet outil identifie les titulaires des droits et ce à quoi ils ont droit ; les titulaires des devoirs et les obligations qui leur incombent et vise à renforcer la capacité des premiers pour les exiger et des deuxièmes pour les garantir et les appliquer.

L’intégration de l’ABDH dans les institutions d’enseignement supérieur du Maghreb

Le Consortium des Universités ABDEM l Consorcio de Universidades ABDEM -dirigé par la Chaire Unesco ‘Citoyenneté démocratique et liberté culturelle de l’université de La Rioja- a présenté un projet novateur à la Commission européenne.

L’éducation est un moteur du progrès

ABDEM souhaite soutenir et accompagner l’enseignement supérieur du Maghreb vers l’intégration dans les études universitaires de l’approche basée sur les droits de l’homme (ABDH) notamment dans les formations de droit, travail social, sciences de la communication, et sciences de l’éducation conformément aux propositions du Programme mondial en faveur de l’éducation des droits de l’homme des Nations Unies. Le projet ABDEM part d’une vision très claire: l’enseignement supérieur est un moteur pour le développement humain, économique et social de la région du Maghreb. Dans le but de situer de manière adéquate le projet ABDEM, il est nécessaire de tenir compte de trois faits majeurs :

  • Le développement social, culturel et politique qui est en train de se produire actuellement au Maghreb et l’intérêt particulier pour les droits de l’homme et pour la démocratie dans ce nouveau contexte
  • Le rôle fondamental de l’enseignement supérieur dans l’évolution vers des sociétés ouvertes et démocratiques.
  • L’accompagnement de la mise en marche d’économies basées sur la connaissance dans les pays du sud de la Méditerranée. L’enseignement y jouera un rôle décisif.

 



Le but de la formation est d’intégrer l’apprentissage de Droits de l’homme basé sur les compétences dans les processus de planification d’enseignement et d’orientation à sa la mise en œuvre dans vers des contextes et des situations pertinentes, liées aux défis et aux intérêts professionnels, en utilisant la méthodologie de l’apprentissage service.

Destinataires de la formation

Professeurs et étudiants de doctorat de droit, de travail social, d’éducation et de journalisme sélectionnés par les universités partenaires du Maghreb du projet ABDEM :

  • Université Hassan 2 Mohammedia-Casablanca (Maroc)
  • Université Mohamed V Soussi (Maroc)
  • Institut National du Travail et des Études Sociales (Tunisie)
  • Institut de Presse et des Sciences de l’Information (Tunisie)
  • École Nationale Supérieure des Sciences Politiques (Algérie)
  • Université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif 2 (Algérie)
  • Structure et contenus

    Le contenu de la formation s’articule autour de 3 modules :
    a. ABDH
    b. Apprentissage axé sur les compétences
    c. Apprentissage /service (service Learning)
    Voici la distribution de la charge d’enseignement d’après ce qui est prévu dans le projet TEMPUS :
    Module1:
     Apprentissage axé sur les compétences
    Module 2:
    ABDH
    Module 3:
    Apprentissage-Service
    Formation en ligne      
    Nº d’heures 30 150 30
    Formation sur le terrain      
    Nº d’heures 24 24 24
    Lieu de la session Rabat Sétif Tunis
    Dates de la session 12/2015 03/2016 06/2016

    Les étudiants travailleront ces trois modules d’une manière simultanée durant une grande partie de la période de formation en ligne, de sorte qu’ils soient reliés pédagogiquement et qu’ils se renforcent mutuellement.
    Titre de cours:
    Après avoir terminé le cours, tous les élèves qui obtiennent une note positive recevront le Titre de « Formation continue de l’Université de La Rioja sur l’intégration de l’approche basée sur les droits de l’homme ».



La formation aux droits de l’homme repose sur les objectifs suivants qui visent à aider le stagiaire à acquérir les compétences nécessaires pour répondre aux besoins suivants du groupe cible:


  • Être informé de ce que sont les droits de l’homme et les normes humanitaires et de ce qu’ils signifient dans la vie professionnelle et en approfondir la connaissance ;
  • Acquérir des compétences ou/et les renfoncer, pour s’acquitter efficacement de ses fonctions et de ses tâches en tenant dûment compte des droits de l’homme. Il ne suffit pas au stagiaire de connaître ces normes pour que son comportement professionnel change. L’acquisition de compétences doit être considérée comme un processus de perfectionnement grâce à la pratique et à l’application. Ce processus devra peut-être se poursuivre à la lumière des besoins de formation identifiés dans des domaines donnés du travail du stagiaire, notamment grâce à des programmes de suivi adaptés ;
  • Prendre conscience des droits de l’homme, c’est-à-dire changer le comportement ou le renfoncer s’il est positif, de manière à ce que le stagiaire reconnaisse, ou continue de reconnaître, la nécessité de promouvoir et de protéger les droits de l’homme par son travail et le fasse effectivement dans l’exercice de ses fonctions. Ce sont les valeurs du stagiaire qui comptent ici.



Au terme de la formation, les apprenants devront être en mesure:

  • De comprendre qu’il est important d’intégrer une approche fondée sur les droits de l’homme dans leurs travaux.
  • De faire mieux connaître les instruments et les mécanismes internationaux, régionaux, nationaux et locaux existant en matière de protection des droits de l’homme afin de faciliter leur utilisation.
  • D’identifier et développer des stratégies permettant d’intégrer une approche fondée sur les droits de l’homme dans les activités académiques et scientifiques qu’ils exercent dans les universités.
  • D’élaborer des guides de matières basées sur les compétences avec une approche fondée sur les droits de l’homme.
  • D’améliorer les connaissances, les compétences et les comportements en vue de susciter des comportements professionnels appropriés.
  • D’encourager l’analyse des problèmes chroniques et des difficultés nouvelles qui se présentent dans le domaine des droits de l’homme (pauvreté, les conflits violents et la discrimination).
  • Compétences

    En général, pour les trois modules qui constituent le Programme formatif d’ABDH et en harmonie avec les principes recteurs du plan d’action pour le développement du Programme mondial pour l’éducation aux droits de l’homme (Assemblée générale, 2010, p. 8 ; 2012, pp. 26-27), à la fin du cours les professeurs participants devront être capables d’identifier le potentiel pédagogique des compétences générales et spécifiques décrites ci-après pour obtenir un apprentissage significatif des droits de l’homme, et d’incorporer ces compétences à la planification de leur enseignement dans une approche intégratrice et orientée vers l’application effective des connaissances acquises.


    Compétences générales


  • Travailler en équipe : S’intégrer et collaborer de manière active pour atteindre des objectifs communs avec d’autres personnes, domaines et organisations.
  • Adaptation à l’environnement : Faire face à des situations critiques relevant du domaine psychosocial en maintenant un état de bien-être et d’équilibre physique et mental qui permet à la personne d’agir avec effectivité.
  • Communication interpersonnelle : Maintenir des relations positives avec d’autres personnes en pratiquant une écoute empathique et l’expression claire et assertive des pensées et des ressentis, par la parole ou des moyens non verbaux.
  • Apprécier la diversité et la multiculturalité : Comprendre et accepter la diversité sociale et culturelle comme un élément d’enrichissement personnel et collectif pour développer la coexistence entre les personnes sans discrimination pour des motifs de sexe, âge, religion, condition sociale, politique et/ou ethnique.
  • Raisonnement critique : Analyser et évaluer la consistance des démarches, en particulier les affirmations ou idées que la société accepte comme authentiques dans le contexte immédiat où se déroule la vie de la personne.
  • Sens et engagement éthique : Choisir toujours le bien être moral pour soi-même et pour les autres. C’est à dire tout ce qui est ou signifie le bien, le vécu des sens, la réalisation de la personne, le sens de la justice et persévérer dans ce sens.


  • Compétences spécifiques


    Module 1:


  • Dans une situation éducative spécifique de l’Université, utiliser efficacement le champ conceptuel et terminologique autour de l’apprentissage basé sur les compétences, y compris une vue à la terre propre sur la base de cette construction.
  • Expliquer et distinguer à partir d’un exemple concret les aspects essentiels de l’apprentissage basé sur les compétences pour le développement et l’évaluation universitaire.
  • Dans le contexte spécifique de leur performance de l’enseignement, justifier le processus de planification de compétences en tant que stratégie clé pour la promotion d’un apprentissage sérieux des droits humains auprès des étudiants.
  • Expliquer les fonctions et les caractéristiques de base de planification de l’éducation dans le cadre d’un projet de formation intégrée et d’une approche de formation basée sur les compétences.
  • D’une situation dans le cadre de l’université, de planifier les activités d’enseignement d’une approche axée sur les compétences d’apprentissage des droits de l’homme.
  • Utiliser efficacement le domaine de la terminologie qui tourne autour de la notion d’évaluation, d’identifier les différences avec d’autres termes similaires et étroitement liés à l’activité d’évaluation (de mesure et de notes).
  • Reconnaître les différents types d’évaluation de l’apprentissage au niveau de l’université, en tenant compte des critères importants pour la classification d’une approche de la formation axée sur les compétences: par destination, l’agent évaluateur et le moment de l’application.
  • Sélectionnez et développer des instruments de mesure valides pour évaluer le degré de réalisation des résultats attendus de l’apprentissage sur les droits humains, en reconnaissant leurs avantages et inconvénients pour une utilisation efficace pendant le processus d’évaluation.
  • Programmation avec rigueur et évaluation avec précision pour l’apprentissage des droits de l’homme d’après une vision des compétences, basée sur des critères de traitement de validité et de fiabilité.

  • Module 2:


  • Identifier, interpréter et mettre les normes internationales, régionales et nationales autour des droits humains applicables aux différentes hypothèses formulées dans leurs disciplines respectives et domaines professionnels.
  • Définir et distinguer précisément qui sont les détenteurs de droits et les débiteurs d’obligations pour chaque droit de l’homme dans une situation donnée.
  • Identifier les obligations spécifiques de respect, la protection et l’épanouissement de tous les droits humains et le contenu réglementaire minimum nécessaire pour sa mise en œuvre et de contester sa conformité dans une situation donnée.
  • Identifier, analyser, argumenter et évaluer les écarts critiques et les lacunes dans la capacité et la responsabilité des titulaires de droits et les obligations qui empêchent l’action ou la transformation d’une situation dans laquelle ils violent les droits humains.
  • Contraster et évaluer les situations, les pratiques, les lois, les politiques locales et nationales en conformité avec les instruments juridiques relatifs aux droits humains ratifiés par son pays; et de proposer des solutions de rechange efficaces et de planification.
  • Identifier et mettre en œuvre des mécanismes internationaux et régionaux de protection des droits de l’homme.
  • Rechercher, sélectionner et analyser les informations provenant de différentes sources (juridique, social, économique, etc.). Planifier et documenter correctement cette tâche.
  • Développer la pensée analytique, systémique, délibérative, pratique, et collégiale.
  • Développer la communication verbale et écrite
  • Encourager l’orientation vers la réussite et leadership
  • Développer la gestion et la négociation dans des situations de conflits

  • Module 3:


  • Comprendre les processus d’intervention dans la réalité sociale liée au domaine de la connaissance du degré, à travers le développement d’un projet d’apprentissage service.
  • Concevoir et l’orientation d’un projet d’apprentissage service liés à la défense ou à la promotion des droits de l’homme en relation avec le domaine de la connaissance.
  • Analyser, évaluer et réfléchir sur les processus et les résultats des mesures prises en contact avec la réalité et l’apprentissage acquis par les étudiants dans des projets d’apprentissage service.
  • Évaluer les besoins et les options à travers des méthodes participatives pour guider une stratégie d’intervention et de gestion visant à assurer la conformité des activités conformes aux modèles souhaités (Modèles de gestion participative basés sur des résultats).
  • Identifier, interpréter et agir pour résoudre les situations de risque.
  • Méthodologie de la formation

    La modalité de la formation est mixte, principalement en ligne avec des sessions sur le terrain au long du programme de formation.
    La formation en ligne se développe par la plate-forme interactive BBLearn à travers le campus virtuel de l’Université de La Rioja. Dans cet environnement virtuel, l’étudiant aura à sa disposition le contenu des cours organisés en unités thématiques, en plus des séminaires, des liens recommandés, bibliographie, etc.; Aussi il aura des outils de communication tels que le courrier électronique, les forums, le chat, la messagerie instantanée et la vidéoconférence, pour faciliter l’échange de consultations, des opinions et des travaux.
    Il aura des activités comme la lecture du matériel didactique, la résolution de problèmes ou la rédaction de travaux, individuellement ou par groupes. C’est un cours dynamique et pratique.
    La combinaison de deux éléments est importante dans la formation en ligne :
    a) un programme approprié des contenus et des activités à développer dans chaque module
    b) un engagement et une autonomie des participants dans le suivi du plan de formation

    Ressources pédagogiques

    La formation en ligne permet l’utilisation d’une variété de ressources pédagogiques.
    Voici, à titre d’exemple, les activités de base:

      Assimilation de l’information Traitement de l’information

    Rôle de l’étudiant

    Réceptif Travail

    Genre d’activité

    Lecture de textes

    Visionnage de matériel audiovisuel
    Commentaire écrit Forum de discussion Autotest de connaissances Développement des tâches concrètes (rapport, avis, résolution des cas, article de presse, etc.)
    Travail Individuel   Journal Blog
    Travail en équipe    

    Contenu de la formation

    Le contenu de la formation s’articule autour de 3 modules :

    1. ABDH
    2. Apprentissage axé sur les compétences
    3. Apprentissage /service (service Learning)

     

    Voici la distribution de la charge d’enseignement d’après ce qui est prévu dans le projet TEMPUS :

      Module1: Apprentissage axé sur les compétences Module 2: ABDH Module 3: Apprentissage-Service
    Formation en ligne
    Nº d’heures 30 150 30
    Formation sur le terrain
    Nº d’heures 24 24 24
    Lieu de la session Rabat Sétif Tunis
    Dates de la session 12/2015 03/2016 06/2016
           

    Les élèves travailleront ces trois modules d’une manière simultanée durant une grande partie de la période de formation en ligne, de sorte qu’ils soient reliés pédagogiquement et qu’ils se renforcent mutuellement.

    Enseignement basée sur les droits

    Les Nations Unies par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme travaille dans la deuxième phase du Programme mondial en faveur de l’éducation des droits de l’homme 2010-2014.. Ce programme vise à forger une culture des droits de l’homme, à promouvoir la compréhension commune sur la base des instruments internationaux, les principes et des méthodologies pour l’éducation basée sur les droits de l’homme, ainsi qu’à garantir que cette éducation soit prise en considération dans une dimension nationale, régionale et locale et à élargir les possibilités de coopération et d’association dans tous les niveaux. L’enseignement supérieur est l’un des deux domaines prioritaires de la deuxième phase de ce programme mondial. Au moyen de ses fonctions essentielles (la recherche, l’enseignement et la prestation des services à la communauté ) les institutions d’enseignement supérieur doivent dispenser une éducation éthique aux citoyens les engageant dans la construction de la paix et de la défense des droits de l’homme et des valeurs de la démocratie. Elles ont aussi la responsabilité de générer une connaissance globale pour faire face aux défis actuels des droits de l’homme : l’élimination de la pauvreté et de la discrimination, la reconstruction après un conflit, et le développement durable et la compréhension interculturelle. La fonction de l’éducation aux droits de l’homme est fondamentale. Elle aide à long terme à la prévention des abus des droits de l’homme et des conflits violents, à la promotion de l’égalité et du développement durable et à l’augmentation de la participation des personnes aux processus d’adoption des décisions au sein des systèmes démocratiques.